photo-004.jpg

Dimanche 9 décembre à Landerneau, lors du championnat du Finistère seniors, les élèves de Joël Boucher ont encore fort bien tiré leur épingle du jeu. En effet, Héloïse Paupy et Kévin Créac’h se classent deuxième, Nicolas Martenot 5e et Denis Fuentès 7e. Après sa victoire à la coupe du collège des ceintures noires et aux académies à Rennes, Héloïse Paupy faisait partie des favorites. Après une série de victoires par ippon, Héloïse se retrouvait en finale. Suite à une petite erreur d’inattention, due à une longue absence en compétition, Héloïse laissait échapper la victoire. En effet, en raison de blessures à répétition, Héloïse est restée pendant deux saisons sans faire de compétition. Mais il faut noter que malgré cet arrêt et grâce à sa grande volonté à l’entraînement, n’a pratiquement rien perdu de ses qualités de combattante et devrait très rapidement retrouver le niveau qui était le sien avant ses blessures. Pour Kevin Créac’h cette compétition a aussi été une réussite. En effet, le week-end précédent en juniors, malgré un manque d’entraînement pour raison professionnelle, Kévin gagnait le championnat. Il décidait de s’aligner chez les seniors afin d’évaluer son niveau face à des judoka plus âgés et plus expérimentés. En gagnant les différents tours de la compétition, Kevin arrivait en finale. Cette finale fut très disputée. Avec un peu plus d’entraînement, il aurait pu d’imposer, mais le manque de condition physique le faisait céder sur la fin du combat. Toutefois les responsables de la section judo étaient satisfaits des performances d’Héloïse et de Kévin, tous les deux qualifiés pour la phase régionale qui aura lieu le 30 mars à Concarneau. À noter aussi la très bonne performance de Nicolas Martenot qui se classe 5e. Celui-ci  manque de peu le podium mais se qualifie tout de même pour le championnat de Bretagne. Quand à Denis Fuentès, son manque d’entraînement ne lui permet pas  d’approcher du podium et sa septième place lui permet d’être remplaçant pour l’échelon supérieur. Ces compétiteurs auront maintenant plus de trois mois pour préparer le championnat de Bretagne en comptant sur leurs camarades de club et en s’appuyant sur les conseils de leur professeur. S’ils arrivent à s’entraîner régulièrement, ils devraient tous encore bien représenter l’ASPTT et se qualifier pour les interrégions, qualificatifs pour le championnat de France.