C’est avec stupeur que nous avons appris le décès de Bertrand Bourc’his.
Joël a été le dernier professeur de judo de Bertrand, c’était son ami. Bertrand ayant arrêté d’enseigner le judo dans son ancien club, avait rejoint l’ASPTT de Brest. Accueillir un judoka de ce niveau était un véritable bonheur. Bertrand était ceinture noire 4e dan. Joël l’avait aidé, il y a quelques années à préparer son diplôme de professeur de judo. Il voulait aussi passer 5e dan et c’est tout naturellement qu’il avait demandé à Joël de l’aider. S’il était maintenant redevenu élève après des années d’enseignement, il participait activement à l’éducation des jeunes judokas dans notre club. Les cours qu’il dirigeait de temps en temps étaient un exemple de technicité, de pédagogie, de patience, il donnait tout ce qu’il avait dans le cœur. Même si depuis un moment Bertrand s’entraînait un peu moins en raison d’une carrière professionnelle très prenante, mais aussi pour mieux se consacrer à sa famille et au suivi de la construction de sa maison, chacun de ses passages au club était pour nous un réel plaisir. Bertrand avait aussi une action très forte depuis de nombreuses années au niveau du comité départemental de judo. Il était responsable du groupe benjamins du Finistère. Là encore, il avait fait l’unanimité. Pour le récompenser de cette implication, la Fédération Française de Judo lui avait attribué la palme de bronze des enseignants du judo français. Bertrand était un grand sportif avec toutes les vertus d’un judoka. Nous citerons simplement quelques mots qui le caractérisaient bien : courage, sincérité, honneur, modestie, respect, amitié et convivialité.
Nous n’avons plus qu’une chose à te dire, « salut l’ami».